(...)
Je peux jouer
rouler bouler
brouter
sautiller le long du chemin
cueillir quelques fleurs
décider de me quitter
me retrouver et divorcer encore.
Je peux aimer
déclarer la guerre à ce que j'aime
construire de gras châteaux
rester nue-pied
caresser l’ennuie
proche et lointaine
ici ou là
par le simple pouvoir de mon crayon
Je peux.